Vignettes CritAir : Mode d’emploi

0
1446
vignettes critair

Les nouvelles vignettes CritAir permettent de distinguer les véhicules les plus propres, le système est en place depuis le 1er juillet 2016. Comment fonctionne ce nouveau service ? Êtes-vous concerné ? Où se les procurer ? Toutes les précisions dans cet article.

Les utilisations des vignettes CritAir

Les vignettes CritAir ne sont pas obligatoires, mais elle peuvent donner de sacrés avantages aux conducteurs. Tout le monde est concerné. Pour l’ensemble des automobilistes français, c’est juste un outil pour développer le véhicule propre. Les agglomérations rencontrant des problèmes de pollution pourront s’appuyer sur les vignettes CritAir afin d’adapter la circulation et améliorer durablement la qualité de l’air. Dans ces cas précis, la vignette sera indispensable pour circuler. CritAir est avant tout un outil au service des collectivités locales qui engagent des mesures volontaristes en faveur de la qualité de l’air.

Exemples d’utilisations du système CritAir :

  • Proposer des avantages de stationnement pour les véhicules les plus propres
  • Proposer des voies de circulation réservées aux véhicules électriques
  • Gérer les pics de pollution, en ne laissant circuler que les véhicules les plus propres
  • Créer des zones à circulation restreinte (ZCR) pour la qualité de l’air créées par la loi de transition énergétique pour la croissance verte

Comment savoir comment est classé mon véhicule ?

Tous les véhicules routiers sont concernés : voitures, poids lourds, bus, autocars, 2 roues, véhicules utilitaires (Sauf véhicules agricoles et engins de chantier). Le certificat qualité de l’air est basé sur la date de 1ère immatriculation ou la norme EURO du véhicule ainsi que la motorisation.

Vignette Véhicules concernées
Vert (Crit’Air 0) Électrique OU Hydrogène
Violet (Crit’Air 1) Hybride OU Essence à partir 2011 (norme Euro 5 et 6)
Jaune (Crit’Air 2) Essence de 2006 à 2010 (norme Euro 4) OU Diesel à partir de 2011 (norme Euro 5 et 6)
Orange (Crit’Air 3) Essence de 1997 à 2005 (norme Euro 2 et 3) OU Diesel de 2006 à 2010 (norme Euro 4)
Bordeaux (Crit’Air 4) Diesel de 2001 à 2005 (norme Euro 3)
Gris (Crit’Air 5) Diesel de 1997 à 2000 (norme Euro 2)

Il est impossible d’obtenir une vignette si votre véhicule a été immatriculée (date de mise en circulation) avant le 31 décembre 1996. L’utilisation d’un véhicule de cet catégorie est interdite du lundi au vendredi, entre 8h et 20h sur le territoire Paris intramuros. Si vous êtes dans l’obligation de circuler dans la capitale en voiture, il faudra vendre votre ancien véhicule et racheter impérativement un véhicule immatriculé après le le 31 décembre 1996. Pour subir le moins de contrainte possible, il serait judicieux d’être dans la catégorie Orange (Crit’Air 3), et donc de posséder un véhicule essence à partir de 1997 ou un véhicule diesel à partir de 2006. D’autres étapes de restrictions de circulation sont prévues entre 2018 et 2020.

Comment obtenir sa vignette ?

Il suffit de se connecter sur le site du gouvernement suivant : www.certificat-air.gouv.fr

A savoir qu’il est possible de faire une simulation avant de passer sa commande définitivement. Le prix est fixé à 3,70 € auxquels s’ajoute le montant de l’acheminement par voie postale. Pour un envoi en France, cela revient à 4,18 €.

Quelle est la durée de vie d’une vignette ?

Le véhicule conserve sa vignette tout au long de sa vie, la pastille acquise, elle reste valable aussi longtemps qu’elle reste lisible. Le gouvernement indique que les matériaux et ancres des vignettes sont prévus pour durer le plus longtemps possible. Lors du contrôle technique, la lisibilité de la vignette sera contrôlée et un renouvèlement pourra être exigé, si nécessaire.

Quel contrôle ?

Les vignettes CritAir visent à faciliter grandement le contrôle réalisé par les forces de l’ordre. En effet, elles pourront facilement identifier la classe d’un véhicule sans avoir à contrôler le certificat d’immatriculation. Des contraventions sont prévues pour les futurs contrevenants.

Quelles sanctions risquent l’automobiliste sans vignette ?

Le niveau de sanction est établi en cohérence avec les sanctions prévues pour des cas similaires. Seront sanctionnés :

  • L’utilisation d’une vignette frauduleuse : fabrication, vente ou usage
  • L’utilisation d’une vignette illisible
  • L’absence de vignette dans une zone à circulation restreinte pour le stationnement ou la circulation
  • Le fait de ne pas respecter les exigences de classification

Par ailleurs, un arrêté interministériel précise comment la vignette doit être apposée sur le véhicule.

Quels sont les avantages et les restrictions du système ?

Les avantages et les restrictions seront définies par les collectivités locales. Elles pourront :

  • Encourager l’usage des voitures les plus propres en les faisant bénéficier de tarifs de stationnement privilégiés, de voies réservées et du droit d’accès aux zones à circulation restreinte
  • Limiter dans les zones à circulation restreinte l’usage des voitures les plus polluantes

En cas de pic de pollution, la classification pourra être utilisée au lieu d’une circulation alternée basée sur les numéros de plaques d’immatriculation.

Laisser un commentaire