La vérité sur Pimp My Ride !

0
1961
pimpmyride-verite-une

L’émission Pimp My Ride (version américaine) est arrivée sur nos écrans en 2004 par le biais de la chaine MTV. La star du show : le rappeur américain Xzibit ! Le principe était de récupérer des voitures normalement bonnes pour la casse, pour les « tuner » dans un atelier spécifique. Les propriétaires retrouvaient leur véhicule « pimpés »: nouvelle peinture, sonorisation type discothèque, extérieur neuf et flashy mais aussi installation d’accessoires improbables (piano, machine à barbe à papa, fontaine à chocolat, cascade d’eau, billard, bar, aquarium, …). Sans compter le montage de pièces tuning « classiques » (néons, jantes, vinyles, écrans LCD, … ).

Depuis 2007 plus rien, alors revenons sur les secrets de cette émission culte des années 2000.

« Tu veux être un tombeur mais t’as une caisse de loser. Rapplique chez nous, on tunera ton vieux clou. » (Phrase dans le générique officiel de l’émission).

La réalité est nettement moins reluisante …

Les secrets de l’émission

  • Des accessoires étaient retirés des véhicules après le tournage.
  • Des écrans LCD ne marchaient pas.
  • Certaines transformation rendaient la voiture plus difficile à conduire, notamment à cause d’un poids trop élevé.
  • Il n y avait pratiquement pas de modification moteur ou mécanique « pure », la partie cosmétique était la réelle priorité.
  • La préparation du véhicule se déroulait sur 6 ou 7 mois et non sur 1 semaine.
  • Les réactions des candidats lorsqu’ils voyaient leur voiture étaient truquées.
  • Les sois disant maisons des candidats dans lesquelles Xzibit venait les chercher étaient louées par MTV pour l’émission.
  • Les passés des candidats sortaient de l’imagination de la production.
  • Cette même production a voulu qu’un candidat quitte sa copine pour montrer qu’il pouvait se trouver mieux grâce sa nouvelle voiture.

Des accessoires inutilisables

Certains gadgets étaient là uniquement pour l’émission. C’est le cas d’un saut a champagne monté dans la voiture d’un participant, la production ne voulait pas cautionner l’alcool au volant. Il a également perdu son home cinéma car les fixations n’étaient pas jugées comme assez solides.

pimpmyride-verite-accessoires

« Il y avait vraiment plein de trucs foireux », nous explique un candidat, comme ces écrans LCD qui n’ont jamais fonctionné après l’émission. Certaines LED étaient incrustées dans les sièges: « Elles chauffaient tellement que je ne pouvais pas rouler avec quand elles étaient allumées. Ils ont aussi enlevé les portes papillons parce que les pistons qui les soulevaient n’étaient pas compatibles avec la pose de ceintures de sécurité à l’arrière. C’était vraiment dangereux ». Une machine à barbe-à-papa était installée dans le coffre. En effet, « les fibres giclaient dans tous les coins ». La customisation ne durait pas 1 semaines mais 6 à 7 mois suivant le projet.

Que sont devenues les voitures ?

Les participants témoignent la encore. La production s’occupait uniquement de la partie cosmétique pour des raisons de responsabilité et d’assurance. Les véhicules étaient bien maquillés mais toujours à l’état d’épave d’un point de vue mécanique.

pimpmyride-verite-voitures

Certains propriétaires ont revendus leur voiture peu de temps après l’émission a causes des nombreux soucis mécaniques. Les véhicules soit-disant remis à neuf tombaient en panne quelques semaines plus tard …

A savoir qu’une clause contractuelle interdisait les participants de mettre leur voiture sur le site d’enchère « eBay » après la customisation.

Notre épisode préféré

[Saison 1 de Pimp My Ride International avec Djibril Cissé]

Laisser un commentaire