Comment se passe le salage de nos routes ?

0
960
Comment se passe le salage de nos routes

Le salage se pratique pendant la saison hivernale, il consiste à répandre des tonnes de sel sur la chaussée afin de faire fondre la neige ou la glace accumulée.

Le sel est généralement épandu à deux moments : Dans un premier temps avant la formation de la première couche de glace pour empêcher sa formation (en préventif) puis après l’apparition de la glace ou de la neige compacte (en curatif).

Le sel est répandu avec une épandeuse, plutôt connue sous le nom de « saleuse ».

Du vrai sel ?

Le sel déposé sur nos route est enfaite de type chlorure de sodium, il est clairement différent du sel de table par sa granulométrie et son hygroscopie. Pour une meilleur efficacité, notamment en cas de grand froid le sel peut être pré-dilué dans de l’eau pour former de la saumure. Cette dernière peut également être à nouveau mélangée pour former de la bouillie de sel, parfaite pour un épandage de qualité.

Le coût du salage ?

En France en 2010, il fallait compter environ 80 euros pour une tonne de sel. Ce qui impliquait un coût annuel de salage dépassant allégrement les 100 millions d’euros en incluant le matériel ainsi que le personnel. On imagine que les couts ne vont pas baisser pour la saison 2015/2016.

Incroyable !

Le salage est devenu l’un des premiers débouchés économiques du sel.

Les impacts sur l’environnement

Le salage à de réelles conséquences sur la faune, la flore et l’écosystème en général. C’est un vrai polluant toxique pour les différents organismes aquatiques et terrestres.

Laisser un commentaire