Qu’est ce que l’aquaplaning ?

0
751
aquaplaning

Le terme aquaplaning ou aquaplanage est un phénomène qui se produit lorsque de l’eau s’infiltre entre le pneumatique et la route, sans pouvoir être évacuée.

Qu’est-ce que l’aquaplaning ?

Le terme « aquaplaning » signifie « planer sur l’eau ». Le pneu n’est donc plus en contact avec le sol, il glisse littéralement sur la couche d’eau, c’est à ce moment là que le véhicule perd sa motricité et son contrôle de direction.

On rencontre généralement ce phénomène dans trois situations précises :

  1. Le véhicule roule sur des flaques d’eau trop profondes, la couche d’eau est trop importante pour être évacuée correctement.
  2. Le véhicule possède des pneus usés et la profondeur des sculptures n’est plus suffisante pour évacuer l’eau.
  3. Le véhicule possède des pneus en bon état, mais ils ne sont pas correctement gonflés. Trop haute ou trop basse pression.

Est-il possible d’éviter l’aquaplaning ?

Ce n’est pas possible d’éviter un aquaplaning à 100%, il est par contre possible de limiter ce risque. Dans un premier temps, pour éviter un aquaplaning, le pneumatique devra impérativement être en contact direct avec le sol, même si la route est humide.

Le pneumatique doit répondre à ce cahier des charges pour contrer correctement ce phénomène.

  • Repousser l’eau : Le pneu doit intégrer une empreinte spécifique ou une empreinte en « V » pour repousser l’eau sur les côtés.
  • Stocker l’eau : Le pneu doit intégrer de nombreux sillons (larges rainures longitudinales) et lamelles (petites rainures). Ces sillons et lamelles vont stocker l’eau qui passe. Ce procédé évite que que la couche d’eau s’intercale entre le sol et le pneumatique.
  • Évacuer l’eau : Le pneu doit évacuer l’eau via des orientations bien précises des lamelles et sillons. Ces derniers doivent pousser l’eau vers l’arrière ou les côtés du pneumatique.
  • Adhérer au sol : Le pneu doit parfaitement adhérer au sol. La qualité et la technicité de la gomme participe au niveau d’adhérence.

Aquaplaning et pneus larges

Sous la pluie, l’aquaplaning se manifeste plus fréquemment avec un pneu large. Plus la surface de contact au sol est large, plus la pression au cm2 exercée par le poids du véhicule sur le sol est faible. Le risque d’aquaplaning apparait alors à une vitesse inférieure. Un défaut qui se manifeste dans de mauvaises conditions d’adhérence, généralement pluvieuse. A l’inverse, un pneu plus fin sera moins exposé au risque d’aquaplaning.

Laisser un commentaire