Limiter son impact écologique en voiture

0
1036
impact-voiture-ecologie-une

Depuis que les résolutions environnementales se sont inscrites dans l’esprit des citoyens et sont devenues centrales dans les comportements d’aujourd’hui, tous les moyens sont bons pour limiter son impact écologique dans la vie de tous les jours. Et cette tendance se témoigne dans les petites habitudes à la maison – consommation d’eau et d’électricité, entretien ménager, recyclage, etc. – mais aussi sur la route. Et si beaucoup ont fait le pas de changer leurs habitudes en optant pour les transports en commun ou le vélo pour leur déplacements quotidiens, d’autres ont besoin de leur véhicule motorisé pour se rendre au travail chaque jours. Alors si vous faites partie de cette seconde catégorie de personnes mais que vous souhaitez réduire votre consommation en carburant et limiter l’empreinte écologique, des solutions existent ! Nous tenterons d’en dessiner les prémices dans cet article :

Les voitures les moins polluantes sur le marché

Réduire son impact écologique lors de ses déplacements passe tout d’abord par la possession du meilleur véhicule ! Dans cette logique, si vous décidez de limiter votre consommation de carburant, il vous faudra peut-être songer à revendre votre voiture qui vous semble légèrement trop vieille et polluante pour acquérir un véhicule plus respectueux de l’environnement. Il est aujourd’hui assez pratique de revendre sa voiture grâce à des plateformes spécialisées telle qu’Autoscout24 et de choisir un nouveau modèle moins polluant.

Le site Le Particulier offre, à ce propos, le palmarès 2015 des voitures le moins polluantes et y explique que l’empreinte environnementale se calcule par la quantité de CO2 émis par kilomètres parcourus. Et les résultats ne sont pas si surprenants : les véhicules hybrides semblent être les plus respectueux de l’environnement, suivis de près par les moteurs diesels puis les moteurs à essence. En revanche, ce qui est surprenant est que le taux de CO2/km de certaines voitures essence bat des records : l’Alfa Roméo MTO 0.9 Twin Air S/S, la Citroën Nouvelle C1 3P et 5P et la Peugeot 108 3P et 5P ne consomment par exemple que 88 grammes de CO2 par kilomètre. Du côté des diesels, Citroën se retrouve en tête de classement avec sa C3 Blue HDi (100ch) BVM et ses quelques 79g de CO2/km. Et chez les hybrides, la marque Toyota se retrouve à plusieurs reprises dans le classement avec en tête la Toyota Nouvelle Yaris Hybride (100ch) 5P 100h (Dynamic) pour seulement 75 g de CO2 dépensés par kilomètre.

Quelques astuces pour moins polluer au volant

Changer son véhicule semble être une bonne solution pour réduire son empreinte écologique sur la planète, mais tout le monde n’a pas les moyens d’effectuer une telle démarche. En revanche, il existe des astuces qui permettent de limiter considérablement son émission de CO2 au volant. Ces astuces passent par exemple par l’acquisition d’un pneumatique adéquat : Michelin est ainsi l’inventeur du « pneu vert » qui permet de réduire la résistance au roulement et d’améliorer la longévité. De cette manière, les pneus durent plus longtemps et les changer devient moins fréquent, tandis que la consommation en carburant se réduit considérablement. Et puis, au moment de changer vos pneus, ne jetez pas les usagés : pensez qu’ils peuvent être recyclés en ameublements d’intérieur ou même en pièces de street-art !

Au quotidien, respectez la puissance de votre moteur pour ne pas le « pousser » dans un surrégime constant : de nombreux litres de carburants sont gaspillés quand la vitesse de la voiture ne correspond pas au régime du moteur sur lequel vous roulez. Aussi, pensez à la révision régulière de votre moteur afin d’optimiser sa consommation. N’allumez la climatisation du véhicule que si nécessaire et faites-le avec parcimonie. Pensez aussi que l’entretien de votre véhicule – à l’intérieur comme à l’extérieur, jantes comprises ! – peut se faire à l’aide de produits écologiques à base de vinaigre blanc par exemple.

Laisser un commentaire