Les principes de la conduite économique

0
824
conduite économique

Conduire une voiture c’est bien, mais comprendre les principes de la conduite économique c’est encore mieux, notamment pour la planète. Nous vous présentons dans cet article de nombreux astuces permettant d’améliorer votre conduite dans sa dimension économique.

A – Jouez avec votre boite de vitesses

La consommation de carburant est relative au régime moteur, on explique : A un régime de 4000 tours/mn, un moteur de voiture consommera toujours plus de carburant qu’a un régime de 1000 tours/mn. Dans la réalité, c’est un peu plus complexe, mais dans un but de compréhension sur la conduite économique, cette explication sera suffisante. Pour limiter sa consommation de carburant, il faut éviter de monter en régime. Essayez de ne pas dépasser les 2000 tours/mn (moteur essence) et 1600 tours/mn (moteur diesel). Passez vos vitesses en fonction du régime moteur, mais normalement le passage sur une vitesse supérieure s’effectue rapidement. Appuyez délicatement sur la pédale accélérateur, pour une montée en régime la plus progressive possible.

B – Réduisez votre allure

Vous pouvez réduire votre vitesse, sans pénaliser votre temps de trajet et pour en plus faire des économies ! Plus vous roulerez vite, plus votre véhicule devra résister à l’air, le moteur consommera plus de carburant pour maintenant le véhicule à sa vitesse. Cette consommation n’est pas proportionnelle à la vitesse mais plutôt hyperbolique, alors réduisez votre vitesse pour faire de véritable économie. Concernant la réduction du temps de trajet par vitesse élevé, un rapide calcul pour permettra de comprendre que réduire sa vitesse de 10 Km/h sur autoroute (Passage de 130 Km/h à 120 Km/h) ne vous retardera que de 4 minutes mais vous apportera une économie de carburant de plus de 1 litre suivant la motorisation.

C – Anticipez pour garder une vitesse constante

Qui dit freinage, dit gaspillage de carburant, en effet vous roulez certainement trop vite ! Pas d’inquiétude, nous n’allons pas vous faire oublier la pédale de frein, bien au contrait nous allons vous apprendre à l’utiliser. Il est préférable d’adapter sa vitesse, pour moins freiner. A votre arrivée à un péage d’autoroute par exemple, au lieu de freiner au dernier moment, anticiper pour ralentir à l’avance, en utilisant votre frein moteur. Normalement, vous ne devriez presque pas toucher à votre pédale de frein. Cette bonne pratique n’influera que très peu sur la durée de votre parcours. Sur autoroute, si votre voiture possède l’option, utilisez le régulateur de vitesse, ce système est votre véritable allié pour faire des économies de carburant, après c’est a vous d’anticiper.

D – Anticipez les ralentissements

Comme indiqué précédemment, il est important de garder une vitesse constante, malheureusement dans les embouteillages c’est très compliqué. On peut néanmoins limiter sa consommation de carburant en anticipant. Anticipez le ralentissement pour ne pas devoir freiner ou décélérer trop brutalement. Ralentissez le plus progressivement possible pour garder de l’inertie. Si la voiture devant vous avance de nouveau, vous profiterez de l’inertie du véhicule et un démarrage à partir de la vitesse zéro ne sera pas nécessaire.

E – Décélérez progressivement

Vous comptez arrêter le véhicule, anticipez cet arrêt en laissant votre voiture ralentir d’elle même par le principe du rétrogradage et du frein moteur. Un bon ralentissement, bien anticipé, doit permettre d’arriver au point d’arrêt presque sans avoir utilisé le système de freinage. Si l’on doit freiner fortement pour immobiliser le véhicule c’est que l’on est arrivé trop vite, donc en consommant trop de carburant.

F – N’utilisez pas le point mort

Lorsque que le véhicule est au point mort, le moteur n’est plus en prise avec les roues, soit parce qu’aucune vitesse n’est engagée soit parce que la pédale d’embrayage est en butée (à fond). Rouler au point mort est une pratique extrêmement dangereuse, surtout si le véhicule est dans une pente, même légère.

G – Vérifiez la pression des pneumatiques

Les pneumatiques ont une résistance de roulement sur la route en fonction de la surface de cette dernière et de la pression par rapport au sol. La réduction de la surface au sol optimise le roulement, résultat : le véhicule consommera moins de carburant, à condition d’ajuster la pression des pneus à la pression recommandée par le constructeur. La pression recommandée varient selon le chargement du véhicule (passagers et bagages).

H – Améliorez l’aérodynamisme de votre voiture

Sauf si vous en avez réellement l’utilité, il est préférable de retirer vos accessoires automobiles comme les coffres de toit, les portes-vélo, et les barres de toit. Ces imposants accessoires nuisent grandement au coefficient aérodynamique du véhicule (Cx). Le véhicule force donc plus pour « percer » l’air. Évitez également d’ouvrir les fenêtres du véhicule et privilégiez l’ouverture des bouches d’aération dans l’habitacle.

I – Ne surchargez pas le véhicule pour une conduite économique

Plus le véhicule sera lourd, plus il faudra d’énergie pour le déplacer, donc plus de carburant pour une même distance.  Il faudra s’assurer de ne rien transporter d’inutile dans le coffre (huile moteur, bagage, matériels divers, …)

J – Limitez l’utilisation des accessoires électriques

Il faut tout simplement savoir qu’il n’y a pas de source d’électricité sans énergie, la seule énergie du véhicule : c’est le carburant. L’option électrique la plus gourmande en carburant reste la climatisation. Mais il faut savoir que des équipements comme les feux, les essuie-glaces, la radio, l’allume cigare, la lampe de lecture, … augmentent également la consommation de carburant si ils sont en marche.

K – Faite chauffer le moteur

Un véhicule consomme environ 10 à 15 fois plus de carburant lors du 1er kilomètre qu’à chaud selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie). Les raisons de cette surconsommation sont nombreuses : Perte massive de chaleur dans les parois pendant la compression ou manque d’auto-inflammation sur les moteurs diesel, mauvaise homogénéisation du mélange pour les moteurs essence, frottements interne du moteur plus importants, perte thermique plus grandes par les radiateurs. Lorsque le véhicule est froid, il est préférable de laisser chauffer le moteur quelques minutes seulement et de rouler à vitesse réduite pendant les premiers kilomètres.

L – Coupez le moteur pour les petits arrêts.

Vous êtes à l’arrêt dans les bouchons et contrairement à ce que l’on peut penser (notamment à cause de ce qui se passait sur les anciennes voitures), les moteurs actuels, plus performants, supportent très bien les arrêts intempestifs. Un moteur qui tourne inutilement consomme du carburant pour « rien ».  En revanche, il est déconseillé de couper son moteur en circulation, ou dans les bouchons, c’est très dangereux. Une règle simple, si l’arrêt dure plus de 3mn vous pouvez couper le moteur. Ce dernier ne doit être coupé que dans des situations ne présentant aucun risque pour la sécurité routière.

M – Entretenez votre véhicule

Faire de petites économies sur l’entretien de votre véhicule n’apportera que des problèmes et engendrera généralement des dépenses plus importantes. Pour réduire sa consommation, la mécanique du véhicule doit être en parfait état (vidange, changement du filtre à huile, filtre à carburant, filtre à air…).

Laisser un commentaire