Les étapes principales du detailing

0
1100
etapes-principales-detailing

Quartier Des Jantes vous donne aujourd’hui les étapes de base pour bien débuter en detailing (Préparation esthétique automobile). Il ne s’agit pas d’un guide complet sur le sujet, mais d’un « bref » sur chacune des étapes.

Nous avons donc sélectionné les six étapes les plus importantes à nos yeux :

  1. Lavage
  2. Séchage
  3. Décontamination
  4. Polissage
  5. Lustrage
  6. Cirage

Les étapes

1. Lavage

Cette première étape est primordiale pour retirer la saleté (terre, poussière, insectes, … ) et va nous permettre d’avoir une base de carrosserie propre pour continuer le detailing.

Il faut utiliser un shampoing de qualité (ne surtout pas utiliser de liquide vaisselle, bien trop agressif pour la carrosserie) associé à un gant chenille ou microfibre afin de ne pas créer de micro-rayures sur la carrosserie.

2. Séchage

Le séchage est important car le calcaire présent dans l’eau est susceptible de laisser des traces sur votre carrosserie. N’attendez pas un séchage naturel du véhicule, anticipez l’opération en essayant la carrosserie avec une peau de chamois, une micro-fibre de séchage ou encore mieux avec une micro-fibre magnétique.

3. Décontamination

Sans protection (cire), la carroserie est certainement plus ou moins contaminée. Les responsables sont généralement le goudron, la pollution, la résine, … Des contaminants qui restent accrochés sur la carroserie même dans le cadre d’un lavage minutieux. La solution passe par l’argile, en effet les « claybar » (ou pâte de décontamination) enlèveront parfaitement les impuretés du vernis et de la peinture. Pour une meilleure application sur la carrosserie, il faut impérativement utiliser un lubrifiant de type « quick detailer« . La surface sera réellement propre après cette étape.

4. Polissage

Notre surface sera certainement lisse, mais pas sans défaut, en effet les trois premières étapes ne permettent pas de traiter les rayures, tâches, tourbillons, halos, …

Un produit « polish » supprimera ces anomalies, mais attention car le taux agressivité n’est pas le même suivant la gamme et la marque.

En effet, on retrouve les produits « compounds » pour les carrosseries les plus endommagée et décolorée a cause des UV. Pour les défaut moyen on utilise plutôt les polish intensifs. Ensuite existe les polish légers ou de finitions. Ce dernier étant un passage obligatoire après une application de polish très abrasif.

En bref, on commence par le polish le moins abrasif, mais si il reste des anomalies sur la carrosserie on passe sur un polish plus abrasif puis on redescend sur l’abrasivité pour la finition.

5. Lustrage

Cette étape consiste à nourrir le vernis et la peinture pour lui donner de l’éclat et de la profondeur. Il est important de ne pas faire l’impasse sur cette opération obligatoire avant le passage d’une cire. La peinture et le vernis contiennent des huiles qui disparaissent avec le temps. Le lustrage consiste à remplacer les huiles perdues avec un « glaze » afin de nourrir en profondeur la surface de la carrosserie pour la préparer au cirage.

6. Cirage

Dernière et ultime étape d’un détailing complet, le cirage de la carrosserie est la barrière finale contre les agressions extérieurs. L’aspect brillance est également de mise.

Il est possible d’appliquer de la cire synthétique type « sealant » ou de la cire naturel type « wax ».

La qualité de la cire est variable suivant la gamme et la marque. De manière générale la cire synthétique tient mieux dans le temps mais elle reste fade en brillance, alors que la cire naturelle est plus éphémère mais assure une brillance finale incomparable !

Laisser un commentaire