Bien choisir ses centres de roue

0
1726
centres de roue

Centres de roue, cache-moyeu, sigle de roue ou plus simplement logo, cet élément est nommé de différentes manières. Cette pièce a une vocation esthétique pour la jante uniquement.

Centres de roue replica

/!\ Rappel : Le centre de roue (ou cache-moyeu) réplique (ou réplica) est strictement interdit à la vente.

De nombreux sites e-commerce et vendeurs commercialisent des centre de roue (ou logo) contrefait en provenance des pays asiatiques, ces produits sont identifiables par leur qualité douteuse et leur prix attractif.

centre-de-roue bmw carbone

[Photo – Centres de roue contrefait pour véhicule BMW]

Centres de roue constructeur

Les centres de roue d’origine constructeur sont de réelle qualité par rapport aux produits contrefaits

Comment s’en procurer ?

Le site QuartierDesJantes.com, ne vous proposera jamais ce type d’article conformément à la loi. Le meilleur moyen pour acquérir des pièces d’origines (centre de roue inclus) pour votre véhicule sera de vous rendre directement chez votre concessionnaire automobile.

centre de roue bmw constructeur

[Photo – Centres de roue d’origine constructeur pour véhicule BMW]

Question sécurité ?

Détenir des logos contrefaits ne cause pas de problème de sécurité.

Néanmoins, vous devrez changer de logo plus fréquemment. Les centres de roue contrefaits ne tiennent pas dans le temps, se décolorent avec les UV (soleil et lune), jaunissent ou perdent leur vernis.

En cas de visite chez votre garagiste, pour une révision par exemple, vous vous exposez a être mis en cause pour détention de produit contrefait. (voir paragraphe ci-dessous)

Nous vous alertons également sur le danger que ce commerce illicite provoque sur l’économie du secteur de la pièce automobile et indirectement sur nos emplois et la concurrence.

Les risques encourus par les acheteurs de marchandise contrefaite.

loi-replica

Article 321-1 du code pénal

« Le recel est le fait de dissimuler, de détenir ou de transmettre une chose, ou de faire office d’intermédiaire afin de la transmettre, en sachant que cette chose provient d’un crime ou d’un délit.

Constitue également un recel le fait, en connaissance de cause, de bénéficier, par tout moyen, du produit d’un crime ou d’un délit.

Le recel est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 375.000 euros d’amende. »

Laisser un commentaire