Conseil #5 Avant de prendre la route des vacances

0
1201

L’équipe Quartier Des Jantes vous propose quelques conseils pour prendre sereinement la route des vacances. Il ne faudrait pas que votre trajet se transforme en un véritable cauchemar et nuise à vos vacances. Voici 5 conseils pour préparer au mieux votre départ.

1 – Vérifiez votre véhicule avant le départ

Assurez-vous que l’entretien de votre voiture est à jour. Il serait dommage de finir sur la bande d’arrêt d’urgence.

Voici les points les plus importants à vérifier sur le véhicule :

Les niveaux : du liquide de refroidissement, de l’huile, du liquide de frein, du liquide lave glace
– L’efficacité des balais d’essuie-glace et des buses de lave glace (non obstruées)
– Le bon fonctionnement de l’intégralité des ampoules d’éclairages et de signalisation
– La pression et l’usure des pneumatiques (1,6mm de profondeur pour la limite d’usure, pour la pression voir le livret d’entretien)
– Le système de climatisation (compresseur et filtre)
– L’usure des plaquettes de freins (surtout en cas de bruit)
– Vérification des amortisseurs et du kit de la courroie de distribution + pompe à eau selon périodicité (voir le livret d’entretien)

Il est également important de vérifier la présence à bord : du gilet « jaune », du triangle de signalisation ainsi que de l’alcootest (facultatif à ce jour). Certains pays en Europe imposent d’avoir plusieurs triangles (Espagne, Roumanie), une trousse de secours (Allemagne, Autriche, Grèce…), ou encore autant de gilets que de passagers (Espagne).

2 – Préparez et étudiez votre itinéraire

Évitez les jours de grande affluence signalés par les centres d’informations routières, quitte à décaler votre départ de quelques heures.

Il y a des heures de départ conseillées pour bénéficier d’une circulation plus fluide. Nous vous conseillons de partir avant 7h ou 8h ou après 20h ou 21h. Connectez votre autoradio sur la fréquence 107.7 : Sanef, Autoroute Info, ou encore Radio Vinci autoroutes, suivant la région pour vous tenir au courant des incidents ou embouteillages en cours. Si le genre musical de ces radios ne vous plait pas et que vous avez branché votre mp3 ou téléphone sur le système, activez correctement l’option « TA » ou « TP » (Info-Trafic) dans les réglages de votre autoradio ou ordinateur de bord.

Assurez vous que votre GPS (portatif ou intégré) soit à jour et que ce dernier intègre bien les cartographies Europe si vous sortez du territoire français. Si vous n’avez pas de GPS, étudiez le parcours du trajet sur une carte numérique ou papier en repérant les points de passage (villes et PI).

3 – Soyez en forme

Avant de prendre la route pour quelques heures d’immobilisation physique, il est important d’être en forme, c’est-à-dire en ayant passé une bonne nuit de sommeil (réellement réparateur) et en évitant toute prise de médicaments. Attention à la somnolence au volant mais également à la déshydratation, pensez donc à avoir une bouteille d’eau (potable) dans l’habitacle. Mangez léger pour ne pas entrainer de risque d’endormissement au volant.

Pensez à vous arrêter toutes les deux heures, pour vous dégourdir les jambes et en profiter pour prendre un encas.

Si vous avez des enfants à occuper, pensez à prendre : eau fraiche, coupe-faim, pique-nique, films et jeux, autant de points à préparer pour faire le trajet dans les meilleures conditions possibles.

4 – Conduisez souple et prudemment

Adaptez toujours votre vitesse aux conditions climatiques et respectez la consigne des deux bandes de distance de sécurité entre chaque véhicule. Réaliser des économies de carburant en adoptant l’éco-conduite, adopter un rythme de croisière souple et régulier, ce qui engendrera moins d’incident sur la route. Vous éviterez également le mal des transports à vos passagers. En cas de freinage violent, n’oubliez pas qu’un véhicule a besoin de plusieurs secondes pour ralentir suffisamment.

Et attention aux radars 🙂

Restez zen et concentré, observez un maximum l’environnement routier afin d’analyser et d’anticiper toutes situations qui seraient potentiellement dangereuses.

5 – En cas d’accident

En cas d’accident, respectez toujours la règle du Protéger (signaler à l’aide des feux de détresse, déplacer les passagers à l’abri derrière la glissière, porter gilet réfléchissant), Alerter (appeler les secours depuis une borne d’urgence ou faire le 112 depuis un portable), Secourir (parler au blessé, le couvrir, éviter de bouger sa tête).

conseils-route-vacances-bonne-route copie

Laisser un commentaire